• SmartTransit - Baltimore, October 24-26 2017.png
  • Trapeze-Group White Paper
  • Bentley - Smarter Decisions
  • Masabi - Delight Passengers and Reducte Costs.gif

SmartRail World en français

 


Discours d’Andrew Taylor, PDG de Nomad Digital.

Benjamin Franklin, un homme qui n’était étranger ni à l’innovation, ni à la révolution a dit : “Lorsque vous avez fini de changer, vous êtes fini » Peu d’entre nous, qui travaillons dans l’industrie de la Technologie à destination des Transports et qui avons vu les évolutions de la dernière décennie, peuvent s’opposer à cette idée. Le changement et tout ce qu’il implique fut un thème clé de la récente rencontre entre le journaliste de SmartRail World, Luke Upton, et Andrew Taylor, le PDG de Nomad Digital – fournisseur mondial de solutions pour les passagers et gestion de flottes dans le secteur ferroviaire. Andrew a rejoint Nomad entant que PDG en Octobre 2013, après avoir occupé de nombreux postes à responsabilités dans diverses entreprises leaders dans l’industrie des télécommunications, tels que Digicel, Intec Telecom, Alcatel Lucent et BT. Connu pour apporter changements et croissance au sein des entreprises dans lesquels il travaille, le volubile Écossais nous parle des derniers développements de Nomad Digital : l’UP Express et les chemins de fer Néerlandais : NS, la création de Nomad Tech, les défis auxquels ils font face, ainsi que sa vision d’une entreprise pionnière…

Pour ouvrir notre rencontre, j’ai tout d’abord demandé à Andrew comment il avait perçu la montée en puissance du secteur et son évolution depuis qu’il l’a rejoint:

« Je pense qu’il y a 3-5 ans, nous aurions décrit Nomad comme un fournisseur de Wifi avec un intérêt porté sur le secteur ferroviaire. Aujourd’hui, Nomad est une entreprise tout à fait différente, experte dans le développement de véhicules connectés dans le secteur des transports, fournissant des solutions et des services pour les voyageurs et le management de flotte, tels que le Wifi et les systèmes d’informations à destination des passagers (Passenger Information Systems PIS), les systèmes d’informations embarqués (On-board Information Systems OBIS) - incluant la livraison de d’Info-divertissement & Medias - et un service de surveillance à distance des véhicules (Remote Online Condition Monitoring ROCM), qui permet à nos clients d’optimiser leurs performances opérationnelles et financières. […] En tant que pionnier dans ce secteur, je pense que nous nous devons d’être à leur écoute et de prendre le temps de nous demander si nos produits et notre stratégie répondent bien à leurs attentes et leurs besoins, ainsi qu’à ceux de leurs clients. Les incroyables avancées technologiques augmentent irrémédiablement les attentes des compagnies ferroviaires. En effet, l’amélioration des services à destination de leurs passagers ainsi que la fiabilité et l’efficacité de leur flotte sont devenus des sujets capitaux pour eux. Toutes ces évolutions sont emmenées par la connaissance et la vision des directeurs des systèmes d’information (DSI).

tn_ca-toronto-upexpress-dmu-stephen_hostL’un des derniers grands événements dans le domaine de la solution Wifi pour les passagers a été le contrat avec l’Union Pearson (UP) Express, la ligne qui dessert deux terminaux majeurs Canadien : l’Union Station au centre-ville et l’Aéroport International Pearson de Toronto, transportant plus de 5 000 passagers par jour. Les 18 trains possèdent leur propre serveur internet, procurant la flexibilité à la compagnie Canadienne d’organiser et connecter les voitures comme elle le souhaite. La technologie Nomad offre un accès Wifi haut-débit pour les passagers ainsi qu’un Portail multi-langues sur une palette de terminaux (smartphone, tablettes, Laptop…), avec un service continu en gare et à bord des trains ainsi qu’un service client en temps réel ».

Considéré comme un service non nécessaire, le Wifi à bord est aujourd’hui devenu un service standard et ce changement s’est opéré très rapidement. De ce fait, les voyageurs sont devenus plus exigeants. J’ai donc voulu connaitre l’avis d’Andrew sur le sujet:

« Le Wifi fait partie de l’amélioration de l’expérience des passagers et si la qualité de l’expérience augmente alors le degré général de satisfaction s’élève, et par voie de conséquence la fréquentation des trains. C’est donc une excellente chose pour nos clients et l’industrie ferroviaire dans son ensemble, tout particulièrement à l’heure où nous voyons un accroissement de la concurrence venant d’autres modes de transport. […] Que ce soit un businessman se connectant au Wifi pour travailler durant son voyage ou une famille utilisant le Portail Multimédias pour occuper les enfants pendant un long trajet, cela joue un rôle majeur dans l’amélioration du voyage ; cela devient naturellement un argument important pour les compagnies ferroviaires ».

Néanmoins, Andrew souligne le fait que:

« Le développement de connectivité ou d’infrastructure Wifi n’assure pas à lui seule une expérience positive pour les passagers. Les compagnies ferroviaires doivent déterminer, en amont, le type d’expérience en ligne ainsi que les services qu’elles souhaitent mettre à disposition de leurs passagers - incluant les informations à bord, le contenu en ligne ainsi que les médias et le type d’info-divertissements. Un certain nombre de paramètres tels que la disponibilité du réseau, la vitesse de connexion, les attentes des voyageurs et le coût financier doivent être évalués afin d’éviter un impact négatif sur la qualité du service apporté aux voyageurs. Ces derniers sont par ailleurs de plus en plus exigeants et Nomad permet à ses clients de répondre à ces exigences avec des bandes passantes toujours plus performantes et une expérience passager améliorée ».

À propos d’expérience voyageur, j’ai voulu en connaître un peu plus sur ce thème:

« Il y a un réel intérêt grandissant pour le sujet et nous voyons quelques exemples très intéressants dans le secteur du rail. La priorité principale de nos clients et leur stratégie tournent autour de l’expérience passager tout au long de leur voyage, ce qui implique plusieurs modes de transport. […] La compagnie Néerlandaise NS est particulièrement experte dans ce domaine, elle est même considérée comme pionnière. Les gens qui la composent ont une vision globale du voyage de leurs clients, de leur départ jà leur arrivée. Ils comprennent parfaitement ce qui est important, et pourquoi c’est important ».

« Nous avons travaillé avec NS afin de de leur apporter une solution complète d’informations passagers à bord qui s’intègre avec leur système de gestion, obtenant les informations nécessaires depuis leur système central pour les transmettre aux systèmes embarqués à bord des trains ; qui à leur tour extraient les informations relatives à leur voyage et les communiquent via de larges écrans dans chaque voiture. De plus, les passagers peuvent connaitre en stations la densité des passagers à bord des trains grâce a un simple système de signalisation lumineuse. C’est très simple et ça marche brillamment. Ces informations sont aussi intégrées au service Wifi ; ainsi les passagers peuvent accéder à leurs informations de voyage via le Portail sur leur téléphone portable ou tablette. Les informations se trouvent à portée de main » explique Andrew.

« Nous avons collaboré avec NS afin de moderniser l’ensemble de leurs trains et d’installer des écrans d’informations à bord qui offre une solution complète d’informations voyageurs intégrée avec leur système central de gestion. Les informations rebondissent en permanence entre les trains et le centre de contrôle, ce qui permet une connaissance du trafic en temps réel.

En dernier lieu, je voulais en apprendre un peu plus sur la dernière venue, Nomad Tech. L’entreprise est en majorité détenue par une co-entreprise composée de Nomad Digital et d’EMEF, une entreprise de maintenance ferroviaire portugaise. Nomad Tech a pour vocation de combler une attente et un besoin en ce qui concerne la connexion des systèmes pour l’obtention de données en temps réel et leur analyse, permettant aux compagnies de recueillir supports et les informations relatives à leur matériel roulant. Avec cette nouvelle fonction, il y a un clair chevauchement avec une activité plus concentrée sur les passagers et j’ai donc demandé à Andrew, « pourquoi les compagnies ferroviaires, qui ont souvent un budget très serré, s’intéressent-elles à ce genre d’investissements ? » :

« Je pense qu’avec ce dernier développement nous apportons quelque chose de vraiment différent, novateur et unique dans le secteur ferroviaire, et c’est quelque chose qui permet vraiment à nos clients d’améliorer les performances opérationnelles et d’optimiser leur efficacité. Les véhicules ferroviaires ont des systèmes embarqués qui génèrent un nombre incroyable de données opérationnelles, et ce que nous faisons c’est permettre que toutes ces données soient capturées et analysées. Ceci permet à nos clients de gérer leurs actifs et de prendre des décisions opérationnelles en temps réel. À partir de notre connaissance d’un comportement dit « normal », nous pouvons prévenir une défaillance avant qu’elle n’arrive. De plus, avec l’ensemble des données récoltées nous pouvons être certains de trouver des informations capitales. Nous avons aussi la capacité d’exploiter des données que les habituels enregistreurs de données ne peuvent enregistrer tels que les portes, toilettes et les appareils de climatisation ; tous ces éléments qui représentent des pannes récurrentes tout au long de leur cycle de vie et une source intarissable de casse-tête pour les opérateurs. En anticipant, nous pouvons les éviter et ainsi augmenter l’efficacité opérationnelle des trains : c’est-à-dire plus de trains en fonctionnement et moins de trains envoyés en maintenance. Les compagnies réduisent un nombre important de perturbations et leurs coûts opérationnels

». Tout au long de notre conversation, le mot de « pionnier » n’a cessé de ressortir, que cela soit lié directement à Nomad Digital, aux innovations technologiques ou aux compagnies ferroviaires. Certainement, Nomad a acquis cette réputation, non sans avoir relevé des défis et connu des déceptions, lesquels Andrew ne nie pas. Je lui ai donc demandé comment l’entreprise réussissait à maintenir sa place de pionnière dans le secteur:

« Nous restons pionniers en restant proche de nos clients. Nous aimons collaborer avec eux et collaborer avec les autres acteurs que nous considérons comme innovants dans le secteur. Nous voulons être sûrs d’être entourés de personnes et d’un « esprit » qui nous permettent de rester en tête. Ça a été un challenge pour nous depuis que j’ai rejoint l’entreprise, il y a de cela 18 mois aujourd’hui. Durant cette période, nous sommes devenus une entreprise mondiale avec plus de 40 clients dans 20 pays à travers le monde et nous avons augmenté nos revenus de plus de 50% et atteint plus de 40 millions de livres sterling (5§,2 millions d’Euros). En concentrant notre attention sur l’humain et l’entreprise, nous nous efforçons de renforcer notre société et d’assurer nos engagements envers nos clients, tout en continuant à placer notre esprit entrepreneurial au cœur de notre activité. Cet état d’esprit fait partie de l’ADN de l’entreprise depuis le premier jour ».

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++